• A sheltering roof

WEEK 2 - Semaine de préparation

Mis à jour : 16 août 2018



Suite à notre arrivée dans le village, la priorité était de définir la place de chacun dans ce projet international et notamment la notre.

Le projet fut lancé par la fondation Nka, ONG américaine, qui est déjà intervenue dans plusieurs pays d'Afrique et notamment au Ghana. Après avoir établi le besoin d'une école professionnelle dans le village de Karsi Kunda, l'ONG a défini deux coordinateurs afin de mener le projet à terme. Saloum Drammeh, maçon de formation et membre impliqué du village, est chargé d’encadrer concrètement de l’exécution du chantier. Jim Njie, professeur des écoles dans la ville de Farafenni, a pour mission de relayer le projet à l'échelle de la Gambie.

Depuis quelques mois, la construction des dortoirs a commencé. Erika, architecte finlandaise mène le chantier « Build with Gambia ». Elle est entourée de Jim et Saloum, ainsi que d'une dizaine de travailleurs locaux. Des volontaires internationaux se relaient depuis quelques mois pour suivre et participer au chantier. Deux semaines avant notre arrivée, une nouvelle équipe de volontaires internationaux, Stamping Ground, est arrivée sur place pour construire deux salles de classe. En faisant intervenir plus de jeunes travailleurs, cette équipe a soulevé l'une des problématiques essentielle du projet : quel est l'objectif de cette école ? Comment doit-on enseigner ? Le chantier même de l'école marque le point de départ de la formation pratique des étudiants. Chaque équipe internationale a conçu un projet avant son arrivée, en y intégrant des techniques locales, qu'elle a réinterprété avec sa vision de la construction inscrite dans une philosophie de développement durable. Sur place, le travail avec les étudiants est de maintenir le projet dans une réalité constructive, pour que le projet puisse être mené à terme, sans perdre de vue l'objectif de l'enseignement.

En parallèle de cette réflexion et des nombreuses discussions qu'elle implique, nous avons fait, cette semaine, nos premiers pas en tant qu'ouvrier pour préparer les chambres des volontaires. Pas facile, mais cela nous a fait du bien de sortir la tête de l'ordinateur et de transpirer un peu ! Nous nous sommes également rendu au Sénégal, à Tambacounda, afin de trouver le bois pour la construction de notre charpente. Nous avons choisi un bois se prénommant Dimbo en wolof, qui est une espèce tropicale, résistante aux insectes, ainsi qu'à l'eau. Les délais de commande sont d'environ un mois, car la saison des pluies ralentit quelque peu le travail !

Demain, Lundi 6 Août 2018, nos premiers volontaires arrivent et nous lançons officiellement le chantier !



0 vue